Apport essentiel pour l’organisme

Une source de minéraux

L’eau du robinet apporte calcium et magnésium dans de bonnes proportions ainsi que du potassium, des bicarbonates, des sulfates et des chlorures. Pour chacun d’eux, un seuil est fixé par des normes légales afin que l’eau soit bien équilibrée mais aussi agréable au goût.

Les vertus du calcaire

L’eau du robinet présente une dureté moyenne et tout à fait satisfaisante. Malgré certaines rumeurs, une eau calcaire n’est pas mauvaise pour la santé. Au contraire, l’eau du robinet participe à l’apport du calcium dans l’organisme. Les seuls désagréments d’une eau calcaire sont de l’ordre du confort, lorsqu’on la chauffe : entartrage, sensations sur l’épiderme…

Une eau trop douce recèle même un effet corrosif sur les canalisations et peut entraîner la libération de certaines particules de métaux. De plus, une eau adoucie est riche en sodium. Ce qui n’est pas recommandé pour l’alimentation des femmes enceintes ou des personnes cardiaques, par exemple.

Un apport essentiel pour l’organisme

Nous dépensons 2,5 litres d’eau par jour. Les aliments nous en apportent un litre en moyenne.

Nous devons donc boire1,5 litre au moins. Et bien davantage encore en cas de pratique sportive ou de grosses chaleurs.

Idéale pour les enfants et les femmes enceintes

L’eau utilisée pour l’alimentation des enfants doit être faiblement minéralisée et bactériologiquement pure, avec une teneur en nitrates très faible. L’eau du robinet, conforme aux normes en vigueur, convient parfaitement aux enfants et notamment pour la préparation des biberons des bébés. La fonction rénale des petits enfants étant encore faible, ils ont donc d’importants besoins d’eau.

Pour les futures mamans et les femmes qui allaitent, celles-ci doivent boire plus que d’habitude car l’eau est essentielle au développement du nourisson et à la bonne santé de la future maman.

Adaptée aux personnes âgées

Avec l’âge, l’eau contenue dans le corps diminue. Certaines personnes âgées perdent l’habitude ou le goût de boire régulièrement, car la sensation de soif disparaît au fil des années. Elles doivent absolument acquérir le réflexe d’ouvrir le robinet et de boire, peu mais souvent.

Efficace pour les sportifs

Tout effort s’accompagne d’une perte d’eau parfois considérable, jusqu’à un litre par heure. Une déshydratation imperceptible de 1% du poids du corps éliminé en eau, diminue les performances musculaires et physiques de 10%. L’hydratation est donc le premier réflexe du sportif : il doit boire avant, pendant et après l’effort. Et notamment pour éviter parfois  l’apparition de blessures, tendinites, crampes, fatigue ou hypothermie.

Pas de commentaire.

Commentaires